Saint Césaire d'Arles (470-542)

Par l'intrépidité de sa foi, par sa rigueur doctrinale, par son zèle pastoral servi par Buste reliquaire de saint Césaire du XIIe siècle (Maurs Cantal) don exceptionnel de la parole, Césaire domine son siècle. C'est un Bourguignon, né vers 470 à Chalon-sur-Saône, dans une famille catholique de vieille souche gallo-romaine.

A dix-huit ans, il se fait tonsurer et entre au service de son évêque. Mais, deux ans plus tard, il décide de rompre avec le monde et se retire dans le monastère de Lérins. Il y restera près de dix ans, acquérant une solide formation en compromettant sa santé par l'excès de ses mortifications, ne prenant pour nourriture que de l'herbe bouillie.

Envoyé à Arles pour se faire soigner, il y rencontre le rhéteur africain Julien Pomère. L'évêque d'Arles, Eone, son parent, l'ordonne prêtre et le nomme abbé d’un monastère d'hommes.

En 502, il est élu pour succéder à Eone. Une très grande partie de ses quarante années d'épiscopat sera marquée par des turbulences politiques et religieuses causées par l'occupation des rois barbares ariens.

Prédicateur réputé, dont il nous reste aujourd'hui 238 sermons touchant à tous les aspects de la vie chrétienne, Césaire est aussi un théologien et un législateur qui a le souci de fixer par écrit la tradition.

Mais, face aux situations nouvelles, il sait aussi orienter les fréquents conciles qu'il préside vers des décisions originales en faveur des paroisses et de la formation du clergé.

Moine dans l'âme, il a voulu mettre l'idéal monastique au coeur de son Eglise. Il n'existait alors en Gaule qu'un seul monastère féminin, à Marseille. C'est là que Césaire envoie sa soeur Césarie avant de lui confier la communauté de moniale s qu'il fonde en 512 dans le quartier de l'Hauture, à Arles.

En 513, le pape Symmaque lui accorde le privilège unique pour la Gaule de porter le pallium symbolisant sa nomination comme vicaire du pape en Gaule, le confirmant dans ses privilèges de métropolitain et dans sa charge de vicaire du Saint Siège pour l’Espagne et les Gaules. Pour affirmer son autorité, Césaire organisa une série de conciles, d’abord à Arles en 524, puis à Carpentras en 527, à Orange en 529, à Vaison en 529 et Marseille en 533.

En 542 à l’âge de 72 ans, il s’éteint après un épiscopat de 39 ans. Ses reliques et ses sermons portent tous les symboles spirituels et politiques de leur époque en même temps que l’expression de la simplicité de vie de cet évêque.